L’Ardèche Run : accessible à tous ?

22km avec un col à franchir, ça peut faire peur aux coureurs modestes ou débutants. L’Ardèche Run est-il réservé pour autant aux coureurs super entraînés ?

Un semi difficile mais accessible au plus grand nombre

L’Ardèche Run est accessible au plus grand nombre à condition de respecter ces deux points :
1) Préparer la course par un entrainement régulier, se concluant éventuellement par un plan d’entrainement spécifique au semi-marathon
2) Courir l’Ardèche Run à son rythme, particulièrement la première partie du parcours, afin d’arriver « frais » au 10e kilomètre.

runnersLa principale difficulté (l’ascension du volcan de Craux) se situe entre le 10e et le 14e km.
Quand on est préparé pour un semi-marathon, c’est généralement un moment où l’on se sent bien.
La côte est difficile, mais fait moins de 4 km, ce qui signifie que tout coureur entraîné peut atteindre le sommet, quitte à marcher parfois. A partir du 14e km, le parcours est d’abord plat, puis descendant jusqu’à Antraïgues.

Un défi pour les coureurs performants

Pour les coureurs aguerris à la compétition hors stade, l’Ardèche Run est un vrai défi.
En effet, l’ascension du volcan de Craux est un challenge pour qui vient sur les routes d’Ardèche pour faire un temps ou une place. Les pourcentages de la côte de Craux feront la différence entre les costauds et les autres.

2016-10-27T15:19:03+00:00

Leave A Comment